Différences

Cette page vous donne les différences entre la révision choisie et la version actuelle de la page.

encyclopedie_linguistique:notions_linguistiques:syntaxe:cycle [2013/01/03 12:31]
lecaude
encyclopedie_linguistique:notions_linguistiques:syntaxe:cycle [2013/01/31 15:09] (Version actuelle)
lestrade
Ligne 1: Ligne 1:
 <html><p class="lestitres">Cycle / Evolution cyclique</p></html> <html><center><big><big>F. Fleck & B. Bortolussi</big></big></center></html> <html><p class="lestitres">Cycle / Evolution cyclique</p></html> <html><center><big><big>F. Fleck & B. Bortolussi</big></big></center></html>
- 
  
 ---- ----
- +\\
 \\  L’évolution cyclique est une forme de renouvellement du matériau linguistique (on parle aussi de « renouvellement cyclique »). La nature cyclique de l’évolution linguistique peut s’expliquer par la tension qui existe entre deux besoins opposés du sujet parlant : le principe d’économie et la recherche de l’expressivité. Comme ils l’emportent alternativement l’un sur l’autre, on voit alterner dans les langues des phases analytiques et des phases synthétiques. Le moteur de ce type d’évolution est donc le besoin de remotiver des expressions qui ont subi une grammaticalisation, grâce à un réencodage au niveau du signifiant : le même signifié est véhiculé à l’aide d’un matériau linguistique réactualisé. Cela consiste souvent à remplacer des éléments amalgamés ou des morphèmes liés à l’intérieur d’un même mot par plusieurs mots distincts, afin de rendre l’expression plus transparente et plus frappante. \\  L’évolution cyclique est une forme de renouvellement du matériau linguistique (on parle aussi de « renouvellement cyclique »). La nature cyclique de l’évolution linguistique peut s’expliquer par la tension qui existe entre deux besoins opposés du sujet parlant : le principe d’économie et la recherche de l’expressivité. Comme ils l’emportent alternativement l’un sur l’autre, on voit alterner dans les langues des phases analytiques et des phases synthétiques. Le moteur de ce type d’évolution est donc le besoin de remotiver des expressions qui ont subi une grammaticalisation, grâce à un réencodage au niveau du signifiant : le même signifié est véhiculé à l’aide d’un matériau linguistique réactualisé. Cela consiste souvent à remplacer des éléments amalgamés ou des morphèmes liés à l’intérieur d’un même mot par plusieurs mots distincts, afin de rendre l’expression plus transparente et plus frappante.
  
Ligne 63: Ligne 61:
  
  
-a- l’« attraction passive » affectant les verbes //coepi// et //desino// (<html><a href="#Maurel">Maurel 1979</a></html>, <html><a href="#Bortolussi1992">Bortolussi 1992</a></html>)+a- l’« attraction passive » affectant les verbes //coepi// et //desino// (<html><a href="#Maurel">Maurel 1979</a></html>, <html><a href="#Bortolussi 1992">Bortolussi 1992</a></html>)