Ceci est une ancienne révision du document !


potentia, -ae (f.) substantif




Revenir au plan du § 4

Lire le résumé

4.2. Exposé détaillé

A.La puissance comme capacité d’influence au sein d’une sphère déterminée

Les valeurs sémantiques

1)

de potentia sont peu nombreuses : dans son emploi le plus ancien et le plus fréquent, le lexème a le sens large de « capacité d’influence / de X / fondée sur des caractéristiques de X / au sein d’une sphère Z » ; en revanche, il possède plusieurs valeurs référentielles

2)

rattachées à ce sens, selon la manière dont les variables X et Z sont saturées. Ses deux autres valeurs sémantiques, « capacité / de X / fondée sur des caractéristiques de X / de faire une action Y » et « capacité / de X / de s’actualiser » apparaissent plus tard dans les textes, sont plus rares et plus techniques.

A.1. La puissance d’individus ou de groupes sociaux

A.1.1. Connotation positive sur l’échelle évaluative

A.1.2. Connotation négative sur l’échelle axiologique

A.1.3. Terme non connoté ou connoté positivement sur l’échelle axiologique

A.1.4. De la République à l’Empire : évolution de la valeur référentielle

A.2. La puissance de cités

A.3. La puissance de divinités

A.3.1. des dieux païens

A.3.2. du dieu chrétien transcendant

A.3.3. du dieu stoïcien immanent

A.4. La puissance d’entités naturelles

A.5. Emplois catégorématiques (par métonymie)

A.5.1. les instruments de la puissance

A.5.2. les détenteurs de la puissance

A.5.3. les résultats de la puissance

A.5.4. les lieux de la puissance

B.La puissance comme capacité intrinsèque d’effectuer une action déterminée

C.La puissance comme capacité de s’actualiser, comme potentialité (sens philosophique)

C.1. Chalcidius

C.2. Marius Victorinus

C.3. En mathématiques

1) Nous considérons que la valeur sémantique d’un lexème est déterminée par des éléments internes à la langue, comme le profil combinatoire du lexème, les relations d’antonymie et de synonymie avec les mots de son cotexte ou ses relations avec les autres mots de sa famille lexicale.
2) La valeur référentielle concerne la relation du lexème avec le monde extralinguistique, c’est-à-dire avec les types de référents qu’il peut avoir (la valeur référentielle se situe ainsi à un niveau d’analyse supérieur à la référence, qui concerne les occurrences particulières) ; une variation de la valeur référentielle ne s’accompagne pas nécessairement d’un changement de valeur sémantique.