fēmĭna, -ae (f.)

(substantif)



2. Morphologie

2.1. Description synchronique

- Substantif féminin de la première déclinaison (en ā long, avec abrègement au nominatif singulier).

- Thème en synchronie (constant dans la flexion) : fēmĭn-

- Flexion :

  • Singulier : nom.-voc. fēmĭn-ă, acc. fēmĭn-ăm, gén. fēmĭn-ae, dat. fēmĭn-ae, abl. fēmĭn-ā
  • Pluriel : nom.-voc. fēmĭn-ae, acc. fēmĭn-ās, gén. fēmĭn-ārum, dat.-abl. fēmĭn-īs

2.2. Variantes morphologiques

Le lexème ne connaît pas de variante morphologique.

2.3. Formation du lexème

Fēmina semble immotivé dès le latin archaïque et non construit en latin même ; son thème fēmin- semble fonctionner comme un seul morphème, qui, en synchronie, n’est pas analysable en unités plus petites. En diachronie, le lexème semble être une ancienne forme de participe en *-meno-, lexicalisée et substantivée ; elle serait à rapprocher du grec *θημένη, participe moyen non attesté du verbe (rare et archaïque) θάομαι « sucer, traire ». Le sens originel, reconstitué et non attesté, de ce participe serait alors « qui est sucé, qui allaite ». Le radical fē- représenterait la continuation d’une racine indo-européenne *dhē- < *dheh1-, associée à l’idée de fécondité, que l’on retrouverait dans lat. fēcundus « fécond, qui produit », fēlix « heureux », fēnum « foin » (?) et gr. Θηλή (cf. § 6.2).

Revenir au § 1 ou Revenir au plan ou Aller au § 3