Différences

Cette page vous donne les différences entre la révision choisie et la version actuelle de la page.

dictionnaire:bilinguis6 [2012/10/22 14:59]
garrido
dictionnaire:bilinguis6 [2014/12/17 12:26] (Version actuelle)
desiderio
Ligne 1: Ligne 1:
-<html><div class="titre">bilinguis, e</div></html> \\  <html><center><big><big>(adjectif)</big></big></center></html> +<html><class="lestitres">bilinguis, -e</p></html> <html><center><big><big>(adjectif)</big></big></center></html> 
- +\\
 ---- ----
  
Ligne 29: Ligne 28:
 Le composé est constitué de deux éléments hérités qui possèdent des correspondants dans d’autres langues indo-européennes : //bi//- et //lingua// (on renvoie à ce lemme pour les détails). Le composé est constitué de deux éléments hérités qui possèdent des correspondants dans d’autres langues indo-européennes : //bi//- et //lingua// (on renvoie à ce lemme pour les détails).
  
-Les dictionnaires étymologiques présentent //bilinguis// sous le lemme principal //lingua//  +Les dictionnaires étymologiques présentent //bilinguis// sous le lemme principal //lingua// comme s’il s’agissait d’un calque morphologique de δίγλωσσος, c’est-à-dire comme une formation imitant celle de l’adjectif grec et traduisant un à un chacun de ses morphèmes. Par exemple, voici comment Ernout-Meillet présente les choses : « //bi-, trilinguis// (= δίγλωσσος) ».
- +
-comme s’il s’agissait d’un calque morphologique de δίγλωσσος, c’est-à-dire comme une formation imitant celle de l’adjectif grec et traduisant un à un chacun de ses morphèmes. Par exemple, voici comment Ernout-Meillet présente les choses : « //bi-, trilinguis// (= δίγλωσσος) ». +
- +
-Mais, alors que du coté formel, //bilinguis// se superpose parfaitement à δίγλωσσος, du point de vue sémantique, il y a des divergences (cf. [[:dictionnaire:bilinguis6#6.1. Histoire au cours de la latinité. Evolution des emplois|§ 6.1]] ) : la valeur de « trompeur, fallacieux », secondaire et tardive en grec, se trouve en latin dès les premières attestations de l’adjectif. Par conséquent, il est plus probable que //bilinguis// soit, à l’origine, une formation parallèle à δίγλωσσος, mais indépendante de l’adjectif grec. Par la suite, //bilinguis// a pu, par calque sémantique, emprunter à son correspondant grec la référence au mélange linguistique, que δίγλωσσος possède déjà chez Thucidide, et inversement, a transféré à δίγλωσσος la valeur méprisante de « trompeur, fallacieux ». \\  \\  [[:dictionnaire:bilinguis5|Page précédente]] ou [[:dictionnaire:bilinguis|Retour au plan]] ou [[:dictionnaire:bilinguis7|Page suivante]]+
  
 +Mais, alors que du coté formel, //bilinguis// se superpose parfaitement à δίγλωσσος, du point de vue sémantique, il y a des divergences (cf. [[:dictionnaire:bilinguis6#6.1. Histoire au cours de la latinité. Evolution des emplois|§ 6.1]] ) : la valeur de « trompeur, fallacieux », secondaire et tardive en grec, se trouve en latin dès les premières attestations de l’adjectif. Par conséquent, il est plus probable que //bilinguis// soit, à l’origine, une formation parallèle à δίγλωσσος, mais indépendante de l’adjectif grec. Par la suite, //bilinguis// a pu, par calque sémantique, emprunter à son correspondant grec la référence au mélange linguistique, que δίγλωσσος possède déjà chez Thucydide, et inversement, a transféré à δίγλωσσος la valeur méprisante de « trompeur, fallacieux ». \\  \\  [[:dictionnaire:bilinguis5|Retour au § 5]] ou [[:dictionnaire:bilinguis|Retour au plan]] ou [[:dictionnaire:bilinguis7|Aller au § 7]]